Le 11 septembre 2007, un chasseur de Saint-Aulaye se retrouve nez à nez avec un « gibier » plutôt hors du commun, du moins en Périgord : une panthère en chair et en os !
Immédiatement, il alerte les secours. Deux gendarmes, accompagnés de cinq pompiers, se rendent sur les lieux. Avec l’aide d’un responsable du cirque Ullman dont le chapiteau est installé sur la plage de Saint-Aulaye, ils parviennent à piéger l’animal. « Nous avons placé de la viande dans la palombière et au bout de deux heures, le félin est arrivé » racontent les gendarmes qui sont alors cachés dans les bois. Ils parviennent à prendre l’animal au piège. Peu après, un vétérinaire des pompiers l’endort à l’aide d’une injection. L’animal est alors placé dans une cage et transporté dans un camion du cirque.
« Il s’agit d’un jeune adulte de 45 kilos environ, précise le directeur des services vétérinaires de la Dordogne. Il est en bonne santé et commençait à peine à souffrir de la faim. Cela ne faisait donc pas bien longtemps qu’il était dans la nature. » D’où vient cette panthère ? Probablement d’un petit cirque installé à proximité.

L’animal n’a sans doute pas été déclaré, ce qui expliquerait aussi que le propriétaire ne se soit pas manifesté auprès de la gendarmerie. « La réglementation pour détenir des animaux exotiques est très stricte », rappelait en 2007 le représentant de la DSV. « L’histoire s’est bien terminée, mais il aurait très bien pu y avoir des blessés », se souviennent les gendarmes de la brigade de Saint-Aulaye, chargés de l’enquête.
Cette panthère est arrivée au Refuge de l’Arche lundi 17 septembre 2007 où elle coule des jours paisibles. Elle n’a jamais été réclamée.