Vendredi 8 juillet, le Refuge de l’Arche a accueilli deux pythons royaux. Les reptiles ont été capturés par les pompiers dans un bois près de Sainte-Suzanne-et-Chammes. Par mesure de sécurité, ces derniers ont été placés en quarantaine afin de contrôler leur état de santé.

À la fin de cette période (d’une durée d’environ un mois), les serpents rejoindront peut-être les 13 autres pythons royaux ou bien ils seront transférer vers une autre structure. Pour le moment, aucune décision n’a été prise, la priorité reste l’observation.

Le python royal, comme plusieurs autres reptiles, peut se vendre comme animal de compagnie, en animalerie ou auprès d’éleveurs autorisés. Sa relative petite taille et son comportement timide font de lui le serpent le plus prisé des particuliers. Néanmoins, il nécessite soins et installations adaptées. Des contraintes qui poussent régulièrement vers l’abandon comme cela peut-être le cas ici.

Comment les pythons royaux sont-ils nourris ?