En raison de la crise sanitaire mondiale, le Refuge de l’Arche a été contraint de fermer ses portes aux visiteurs le dimanche 15 mars dernier pour une durée indéterminée. L’ensemble de l’équipe animalière reste mobilisée pour prendre soin des 1 200 pensionnaires de notre sanctuaire, en poursuivant ses activités quotidiennes et indispensables aux animaux, dans des pratiques adaptées au contexte actuel de pandémie.

Cette situation exceptionnelle, qui va se prolonger pendant de longues semaines, n’est pas sans conséquence économique. Notre association assure son financement en grande partie grâce aux visiteurs. La priorité est de continuer à assurer le bien-être de nos animaux qui coûte à l’association 3 180 € par jour soit 22 250 € par semaine. La fermeture du Refuge de l’Arche dans cette période printanière entraîne 3 400 € de recettes en moins par jour soit 23 750 € par semaine. Il est important de préciser que 90% de la fréquentation du site est réalisée sur la période de mars à octobre.

Pour traverser cette période difficile, nous lançons une vaste campagne de soutien pour nous aider dès maintenant à couvrir nos dépenses quotidiennes, par :

via la plateforme sécurisée « helloasso » :

un achat anticipé de billets pour une visite du Refuge de l’Arche à l’issue du confinement,

un don ou un mécénat,

une adhésion à l’association.

en téléchargement le bulletin de soutien que vous enverrez par courrier ou par mail

Par ailleurs, nous avons déjà été alertés par les autorités publiques concernant de probables sauvetages d’animaux à venir, notamment dans plusieurs cirques qui se trouvent dans des situations financières très inquiétantes.

Si vous souhaitez nous aider à traverser cette période difficile et à anticiper des accueils en urgence, soutenez notre association sur notre site internet : www.refuge-arche.org.

Le refuge est géré par l’association CEPAN (Club d’Étude et de Protection des Animaux et de la Nature), reconnue d’utilité publique, forte de 52 années d’expérience et auditée annuellement par un commissaire aux comptes.