En avril 2022, le Refuge de l’Arche a été sollicité par les services de l’État pour le placement définitif d’une femelle caracal, remise à la justice par son dernier propriétaire.

Née en 2019 en Afrique du Sud, elle a été exportée légalement en Allemagne à des fins commerciales. Elle a ensuite été importée en France où elle était détenue par des particuliers qui n’avaient pas les autorisations nécessaires pour la détenir. Le 03 mai 2022, l’équipe animalière est allée chercher le félin. Malheureusement, il s’est avéré que l’animal avait une fracture de la patte arrière. Nous avons donc effectué les soins nécessaires avec une chirurgie importante à la patte arrière avec la mise en place de broches et de plaques.

Pendant trois mois, pour assurer le suivi de l’opération, nous avons dû endormir à deux reprises ce petit félin afin de réaliser des radiographies. Le 27 juillet, après s’être correctement remise et avec l’accord du chirurgien, nous avons la laisser profiter de son espace extérieur.

Il faut savoir que le caracal, tout comme le serval sont des animaux « à la mode ». Des personnes font des élevages et croisent des espèces sauvages avec des espèces domestiques. Nous commençons à avoir beaucoup de sollicitations, notamment pour le placement de servals. Originaire d’Afrique et d’Asie, le caracal est un très bon chasseur et s’apprivoise très bien. Cependant, il ne faut pas oublier que c’est un animal sauvage qui a besoin d’espace et d’un enclos sécurisé, car c’est un animal qui grimpe et qui saute à plus de deux mètres de hauteur !

L’équipe technique lui a donc aménagé des structures en hauteur ainsi que des cachettes afin qu’elle puisse retrouver ses instincts naturels et ainsi assurer son bien-être.